Chaussures de volley

Earvin Ngapeth avec des adidas Supernova, des chaussures destinées au running !

Publié le 17/09/2018

Hier soir la France affrontait la Hollande de Nimir à l'occasion des championnats du monde. On a pu remarquer que la star française Earvin Ngapeth avait laissé ses adidas Crazyflight X 2.0 Mid blanches pour une paire d'adidas rouge-orangé. Chaussures inconnues au bataillon... Normal puisque qu'il s'agit des adidas Supernova, une paire de chaussures destinées au running!

Malgré la déception suite à la défaite 3-2 face aux Pays-Bas hier soir, chez Volleypack on a pas pu s’empêcher de remarquer que Earvin Ngapeth avait changé de chaussures. On a tout d’abord pensé a des adidas Crazyflight X 2.0 basses vu que le modèle se fait en rouge et que Ngapeth portait la version montante blanche depuis le début de la compétition. Mais en regardant de plus près, notamment grâce aux photos de Julien Crosnier sur Facebook, on s’est aperçu que ce n’était pas le cas. Il ne s’agissait pas d’une paire destinée au volley, au basket ou au hand mais au… Running!

chaussures-volley-running-earvin-ngapeth-adidas-supernova-septembre-2018-2

EARVIN NGAPETH EN ADIDAS SUPERNOVA

Et oui, le championnat du monde est commencé depuis une semaine et certains joueurs n’ont déjà plus les chaussures que nous vous avions annoncé dans la dernière compo chaussures de l’équipe de France. C’est le cas de Jenia Grebennikov qui a laissé ses Nike Kyrie 4 pour les Nike Hyperdunk X Low. Pour Earvin Ngapeth, les recherches furent un peu compliquées, car elles sont rarement axées vers les chaussures de running. Surtout que les adidas Supernova ne sont pas disponibles sur le site adidas France.

chaussures-volley-running-earvin-ngapeth-adidas-supernova-septembre-2018-1

 

Mais ce n’est pas la première fois qu’un joueur international joue en running : c’est déjà le cas de Bruno Rezende. Le passeur brésilien joue avec des Olympikus plutôt destinée à la course à pieds.

chaussures-volley-running-bruno-rezende-olympikus-2018

UN RISQUE DE BLESSURES ACCENTUÉ

Si « normalement » les volleyeurs ne jouent pas avec des chaussures de running, c’est pour 2 bonnes raisons :

  • L’amorti : Que ce soit dans le volley, le hand ou le basket, l’amorti joue un rôle primordial. Il doit atténuer et absorber les chocs lors des réceptions de sauts. C’est donc très important car sans amorti les impacts à répétition sont très traumatisants pour les articulations, la plante des pieds ou le talon. Bien sûr les chaussures destinées à la courses à pieds possèdent de très bon amortis mais qui ne sont pas forcement les mêmes que pour le volley. chaussures-volley-running-earvin-ngapeth-adidas-supernova-septembre-2018-5
  • L’adhérence : Forcément les chaussures de running sont prévues pour courir en extérieur. Elles ont donc une semelle différente des chaussures destinées aux sports de salle. Elles vont être dotées de petits crampons pour s’adapter à la route, aux chemins, aux graviers,… Mais ce n’est pas forcement prévu pour du parquet ou de la résine… Les risques de glissades vont être plus important, ce qui peut être dangereux.chaussures-volley-running-earvin-ngapeth-adidas-supernova-septembre-2018-4

Alors pourquoi Earvin Ngapeth a laissé tombé ses adidas dame 4 ou ses adidas Crazyflight X 2.0 ? Lui seul peut nous répondre. Il a l’air d’être plus qu’à l’aise avec les adidas Supernova. On espère juste que ça ne lui portera pas préjudice.

chaussures-volley-running-earvin-ngapeth-adidas-supernova-septembre-2018-3

 

 

 

Articles similaires

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez aussi...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok