Chaussures de volley

#BootsMercato : Earvin Ngapeth en Nike Hyperdunk X low

Publié le 30/11/2018 Mis à jour le 19/09/2019

Earvin Ngapeth et le Zenit Kazan ne se sont malheureusement pas qualifiés pour le final four du championnat du monde des clubs cette semaine. Le français est très observé depuis son arrivée dans le club russe. Et ce n'est pas passé inaperçu chez Volleypack qu'il avait troqué ses adidas pour des Nike durant cette compétition.

Earvin Ngapeth avait rejoint la team « Here to Create » d’adidas en octobre 2016 juste après les jeux de Rio.


On vous en parlait d’ailleurs dans un article consacré aux Crazyflight X, le modèle phare d’adidas pour le volley. Depuis 2016 Earvin a donc chaussé plus d’une paire d’adidas. De la chaussure de basket comme les Dame 4 à des choses plus… surprenantes ! Comme les Supernova, des chaussures destinées au running.

Depuis le début de saison dans son nouveau club de Kazan, il avait repris les Crazyflight X mid dans leur version blanche.

 

Il fallait avoir l’oeil pour remarqué le changement, mais depuis 3 matchs Earvin Ngapeth évolue avec des Nike Hyperdunk X low. Difficile à voir puisqu’il a choisi la version totalement blanche comme ses Crazyflight.

 

FIN DE CONTRAT CHEZ ADIDAS ?

Nous n’avons pas d’infos concernant la durée du contrat entre adidas et Earvin Ngapeth. Dans l’hypothèse d’un contrat de 2 ans on serait juste dans le timing. Libre désormais, il pourrait donc aller chercher ailleurs chaussure à son pied, sans forcément avoir un sponsor. Plutôt attiré par les modèles destinés au basket, qui mieux que Nike après adidas pour chausser « Magic ». Probabilité : 40%

 

RENÉGOCIATION DE CONTRAT ?

Earvin a pris de l’ampleur en rejoignant le plus grand club du monde. Un défi à la hauteur du personnage qui va avoir encore plus de visibilité. Le monde du volley a les yeux rivés sur lui depuis le début de saison pour voir si il va tenir son rôle. De quoi avoir la pression… Mais aussi de quoi pouvoir la mettre ! Avec son arrivée au Zenit Kazan, sa notoriété va encore grimper. Alors pourquoi ne pas faire également grimper le montant d’un futur contrat avec l’équipementier allemand ? D’autant plus qu’il continue de jouer avec des chaussettes et un cuissard adidas. Probabilité : 40%

CHANGEMENT D’ÉQUIPEMENTIER ?

Troisième possibilité : Nike lui proposerait un contrat. Une première pour le volley français. L’équipementier américain pourrait y trouver un intérêt pour avoir plus de visibilité dans le volley européen. Encore en négociation, Earvin testerait quelques modèles. C’est peut être d’ailleurs son nouveau coéquipier, Matt Anderson, qui l’a conseillé. En effet l’américain est chez Nike et porte des… Hyperdunk (mais dans leur version montante). Probabilité : 20%

Pour résumer, soit Earvin est libre car en fin de contrat avec adidas, soit il cherche à renégocier, soit Nike lui fait les yeux doux. Bien sûr ce ne sont que nos hypothèses et c’est peut être pour une autre raison. On espère que l’intéressé nous en dira un peu plus très bientôt.

Crédit photo : zenit-kazan.com

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez aussi...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok