Accessoires

Allsix V900 : Présentation du ballon de volley de Decathlon

Publié le 15/05/2019

Le Allsix V900 est le ballon de volley compétition de Decathlon. Arrivé dans l'hexagone l'été dernier, il est homologué par la FIVB et la FFVB. Il sera même le ballon officiel du Final 4 de Coupe de France féminine amateur qui se déroulera à Florange ce weekend. On a eu l'occasion de le tester. Présentation :

Decathlon a voulu frapper fort avec son ballon Allsix V900. Pas évident de se faire une place dans le volley amateur et professionnel qui sont largement dominés par Mikasa et Molten. C’étaient d’ailleurs les 2 seules marques validées par la FFVB en compétition. Mais l’été dernier, un outsider français est arrivé pour mettre son grain de sel entre les 2 géants japonnais du ballon de volley.

ballon-volley-allsix-v900-decathlon-12

Même en compétition Elite (plus haut niveau amateur du volley en France) le Allsix V900 est autorisé par la Fédé. Decathlon a même réussi a faire de son ballon, le ballon officiel pour les finales de la Coupe de France féminine amateur. C’est ainsi que les joueuses d’Evreux Volley-Ball, Terville Florange Olympique, Istres Provence Volley et CSM Clamart, vont découvrir le V900 en compétition ce weekend.

ballon-volley-allsix-v900-decathlon-13

LES CARACTÉRISTIQUES DU ALLSIX V900

Créé par de véritables passionnés et testé notamment par les joueurs du TLM volley qui évoluent en LAM, ce ballon est, sur le papier, vraiment très qualitatif :

  • Un panneautage exclusif dans le monde du volley : Un design unique à 12 panneaux pour se différencier clairement de la concurrence tout en cherchant un maximum de performance.
  • Une vessie contrebalancée : un petit disque est installé à l’opposé de la valve pour totalement équilibrer le ballon pendant sa trajectoire et apporter plus de stabilité.
  • Un ballon très solide : Il a été testé en laboratoire. Après 10 000 lancers sur une planche en acier à une vitesse a 50 km/h, il ne se déforme pas, il ne crève pas et surtout, ses panneaux ne se décollent pas.
  • Respect des normes FIVB : Ce ballon répond aux normes officielles avec un poids compris entre 260g et 280g. Ce qui lui permet d’être homologué par la FIVB et d’être un des 3 ballons autorisés en championnat amateur par la FFVB.
ballon-volley-allsix-v900-decathlon-10

UN PRIX DÉFIANT TOUTE CONCURRENCE

Les ballons sont un véritable budget pour les clubs. Il faut compter environ 75€ pour un Mikasa MVA200 ou un Molten V5M5000. Le Allsix V900 est affiché à 30€, plus de 2 fois moins cher ! Et Decathlon le garantit 2 ans ! De quoi permettre aux clubs avec un budget restreint de s’équiper convenablement. Une véritable révolution. Ce n’est pas pour rien qu’il est difficile de s’en procurer pour le moment car avec un prix et des conditions pareils il a vite été victime de son succès. Ce ballon devrait prendre une place importante au niveau amateur dans les 3 prochaines années et vite faire partie du paysage « volleyballistique » français. Et d’autant plus que Decathlon a l’air de plutôt bien s’entendre avec la FFVB puisque le Allsix V900 est le ballon officiel des finales de Coupe de France féminine amateur.

ballon-volley-allsix-v900-decathlon-5

LES DIFFÉRENTS AVIS SUR LE ALLSIX V900

Nous avons eu l’occasion de tester ce ballon lors de différents entraînements dans un club amateur. Mais les volleyeuses et volleyeurs sont des clients très difficiles et qui n’aiment pas beaucoup le changement. Certains sont pro-Mikasa, d’autres pro-Molten… Alors leur ramener un troisième choix peut vite les perturber : « On dirait un ballon de Beach », « Il est trop lourd », « Trop léger », « Il flotte trop », « Pas assez »,…

Mais bon il vous suffit juste d’aller faire un tournoi 3×3 cet été pour vous rendre compte qu’il existe une véritable bataille avant les matchs pour choisir le ballon. C’est juste une question d’habitude, on préfère ce que l’on connait. Il est intéressant de noter que les seniors ont tendance à tout de suite chercher les défauts. Alors que chez les jeunes, c’était souvent le premier ballon à être pris dans le caddie même si il était seul parmi les Mikasa et les Molten.

ballon-volley-ball-décathlon-allsix-V900-3

En ayant une analyse plus objective on peut dire que le Allsix V900 est quand même un très bon ballon. Esthétiquement ça ne fait pas de mal, au contraire… Jaune/Bleu ou Vert/Rouge… Le choix était un peu restreint. Et niveau design Decathlon a vraiment fait l’effort de se démarquer avec son propre panneautage. Le toucher de balle est plutôt agréable à dix doigts, comme en manchette. A l’attaque, les frappes paraissent plus lourdes, on peut vraiment mettre beaucoup d’impact avec le V900.

UNE DIFFÉRENCE SUR LE SERVICE

Sur un service smashé pas de soucis, comme pour les attaques on peut mettre beaucoup d’impact. Mais pour les services flottants, il y a vraiment une grosse différence avec ce que l’on connait. Il flotte beaucoup, plus qu’un Mikasa, et va par conséquent faire beaucoup de mal aux réceptions adverses si le service est maîtrisé. Et au contraire il pourra aussi provoquer plus de fautes de service qu’un Mikasa qui a tendance à plus retombé. Mais comme on l’a déjà dit, ce n’est qu’une question d’habitude. A chaque nouvelle génération de ballon, il faut réadapter le jeu. Ça sera d’ailleurs peut être le cas avec le futur Mikasa V200W.

ballon-volley-allsix-v900-decathlon-15

PREMIÈRE COMPÉTITION OFFICIELLE

Nous avons pu discuter du ballon Allsix V900 avec le coach de Terville Florange Olympique Romain Pitou et la passeuse d’Evreux Volley-ball Mathilde Walspeck. Les 2 équipes s’affronteront samedi en demi-finale de Coupe de France amateur avec ces fameux ballons Decathlon.

Romain Pitou : « Le changement est un peu compliqué mais les filles aiment bien le ballon. C’est un bon mélange entre le Mikasa et le Molten. Le ballon flotte comme le Mikasa mais à l’attaque il est lourd comme le Molten. Il faut bien attaquer le ballon comme le Mikasa. Pour moi par rapport au prix les petits clubs peuvent y aller les yeux fermés. C’est un bon ballon. Je pense qu’il faudrait une version avec du relief pour un meilleur contrôle. » 

Mathilde Walspeck : « On a commencé à s’entraîner avec la semaine dernière et ma première impression était que je l’ai trouvé lourd. Puis au final  je m’y suis vite habituée. On a fait notre premier match avec ce weekend, et j’ai eu de bonnes sensations. En tout cas à la passe je n’y vois pas d’inconvénients. Je pense qu’il fait une sacrée différence pour la réception. J’ai l’impression qu’au service on peut bien les faire partir, et ils ont l’air d’assez flotter. C’est un peu le ressenti que j’ai eu. »

ballon-volley-allsix-v900-decathlon-4

Du changement c’est sur et certain. Mais tout est une question d’habitude. Le Allsix V900 a vraiment cherché à se démarquer et ne ressemble pas à ses concurrents. Peut être encore quelques petites améliorations à lui apporter comme le dit Romain Pitou. Pourquoi pas l’arrivée bientôt d’un Allsix V950 pour étoffer la gamme. En tout cas, son prix va convaincre de nombreux clubs et on risque de le voir de plus en plus dans les salles françaises.

 

Aucun commentaire pour le moment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez aussi...

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites anonymes. En savoir plus Ok